Enregistrement (huitième partie) » La conspiration

 Enregistrement (huitième partie)

20/9/2012

Confidential

 

Traduction de l'enregistrement de Josef Bloch, historien en chef de la famille Weizmann (huitière partie)

 

...Voyons maintenant vos origines M. Harrison.


Ce que je vais vous dire est parfaitement vérifiable. Tous les documents sont à la bibliothèque que vous connaissez probablement à cette heure.

Vous faites parti de la 2ième génération du Lebensborn. Votre mère est partie pour l’Amérique enceinte. Elle avait un talent similaire au vôtre ce qui lui a permis de vous supporter toutes ces années malgré votre talent. Nous l’avons complètement perdu de vue pendant plusieurs années. Par pur hasard, un voyant de la famille Weismann vous a remarqué dans un parc de Washington. Tout de suite, on a reconnu votre talent particulier. La force de votre talent nous a fait rechercher votre amulette. Surprise, vous n’en aviez pas! Vous supprimiez le talent des autres sans amulette. Les gens de l’époque ont pensé qu’une pièce de métal placée dans votre corps suite à un accident vous servait d’amulette : ils avaient tort.

Votre mère a été mise au courant de votre situation et a été entourée de personnes qui pouvaient vous supporter et vous surveiller tout à la fois. M. Weismann et votre mère ont été formidables à votre endroit. Cependant M. Weismann ne pouvait être en contact avec vous : il perdait alors tous ses talents. C’était vraiment trop dangereux pour lui.

Il y a 15 ans environ, un voyant furtif du Tantrum vous a repéré. Vous n’aviez pas besoin d’une amulette! Votre talent de base était inutile et même très dangereux mais vous pouviez avoir des enfants… techniquement! Ils ont dominé une femme que vous avez mise enceinte. Elle vous a largué par la suite comme prévu. Elle a accouché d’un beau garçon de trois kilos. Nous n’avons rien su à l’époque. Comme vous, nous avons pris connaissance de l’existence de ce garçon à 12 ans. Deux jours plus tard, il était disparu. Sa mère vous a indiqué par lettre que votre fils était maintenant en pension en Europe.

Nous croyons, M. Harrison, que ce garçon a été enlevé afin de participer à la réalisation du ‘grand œuvre’.

Lors des enlèvements d’enfants, le Tantrum suit un schéma classique afin d’éviter que ces événements n’intéressent la police. Voici donc les étapes utilisées généralement.

Premièrement, il faut que l’expérience familiale soit parfaitement négative. Il est nécessaire que l’enfant sente, grâce aux interventions de sa mère, qu’il a été abandonné par le père. La mère joue un rôle crucial : elle doit faire sentir à l’enfant qu’il a été de trop dans sa vie et que le monde est contre lui. Les problèmes scolaires et les problèmes avec les autres enfants sont autant de sources de frustration. Finalement, un environnement économique difficile vient rendre l’enfance parfaitement misérable.

Deuxièmement, un père de remplacement promet la puissance et la vengeance grâce à des rencontres ponctuelles tout au long de l’enfance. Ce père offre à l’enfant une vision manichéenne du monde jusqu’au retrait ou jusqu’à la mort de la mère. ‘Le présent est difficile mon garçon mais un jour tu seras un des maîtres du monde’, je paraphrase bien sûr!

Troisièmement, le père de remplacement place l’enfant entre les mains d’un formateur souvent très tôt au cours de l’adolescence. C’est l’initiation. C’est l’expérience du mal et la connaissance de la puissance du mal. On alimente son besoin de vengeance. On lui dit qu’il possède de grands pouvoirs. On lui parle de l’Omerta, la loi du silence. On l’élève dans la crainte du Tantrum. Puis, finalement, on lui fait expérimenter ses talents.

En dernier lieu, l’enfant doit montrer qu’il est passé au stade supérieur en ordonnant la suppression de son père et de sa mère. Il ne peut rencontrer le Tantrum que si ses parents sont éliminés par son ordre. La mort vient rarement d’un coup de fusil. En effet, un tueur furtif élimine ses victimes par le biais d’un ACV ou d’un arrêt cardiaque.

En entendant ces derniers paragraphes, vous voyez que vos problèmes ne font que commencer.

Suite au rite de passage complété, votre fils rencontrera le Tantrum. On croit qu’à cette occasion celui-ci ne se dévoile pas. Il réitère l’Omerta et fait sentir tout le poids de sa présence. Il indiquera alors à votre fils son rôle dans un plan qui le dépasse.

Si j’interprète bien les derniers événements, votre fils a déjà ordonné votre mise à mort. Comme vous êtes un annihilateur, une mort violente par balle a été la méthode choisie.

Ça doit être assez hallucinant d’entendre tout cela. Pour un septique, ce ne doit pas être facile à avaler!

Mais quel est donc le plan du Tantrum et quelle est la place de votre fils dans ce plan?...

Category : Enregistrement | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |